Lille 03.20.59.76.44 / Paris 09 83 49 76 44 contact@lespaniersdelea.com

Comment faire pousser du basilic en ville ?

Faire pousser du basilic dans une jardinière, sur un appui de fenêtre, sur son balcon ou sur son toît, ce n’est pas toujours facile. Mais avec ces quelques astuces, vous devriez y arriver !

Bon à savoir

Avant toute chose, il faut savoir que le basilic a besoin d’une atmosphère plutôt chaude et aride. Il préférera une température supérieure à 20°C pour germer. Ensuite, votre jeune pousse doit pouvoir se développer dans une atmosphère d’au moins 15°C. L’ennui, c’est que le bon moment pour le semer, c’est à partir du mois de mars ! Les températures extérieures, sous nos latitudes, ne sont clairement pas compatibles avec votre petit projet jardinage !

La solution sera donc d’effectuer votre semis en pot, et de laisser votre basilic se développer à l’intérieur dans un premier temps, sur le rebord d’une fenêtre très bien exposée. Placé à l’extérieur trop tôt, il risque de mourir, ou de monter en graines trop vite. On conseille plutôt d’attendre la fin des dernières gelées pour semer du basilic directement dehors (soit en mai, ou juin pour les régions de France située au Nord de la Loire) Et si vous n’êtes vraiment pas pressé, sachez que vous pouvez semer le basilic jusqu’au mois de juillet !

Les fleurs du basilic sont petites et blanches. Quand vous les verrez fleurir, cela signifiera que votre pied de basilic cessera de grandir en taille. Pour éviter cela, il vous suffira d’en couper délicatement les tiges fleuries avant qu’elles ne se soient complètement développées.

5 étapes pour semer votre basilic

Vous l’aurez compris, le basilic est une plante plutôt fragile, mais sa culture est tout à fait possible à la maison en suivant ces conseils.

  1. Tout d’abord, il faut choisir un endroit de la maison qui corresponde aux critères évoqués plus haut : une belle exposition, et une température ambiante de 20°C. L’idéal, c’est l’appui de fenêtre d’une pièce bien exposée et bien chauffée et isolée.
  2. Choisissez des petits godets ou pots qui permettront à l’eau de ne pas stagner dans la terre. L’idéal, c’est d’opter pour des pots percés au fond, posés sur une soucoupe. Remplissez les pots de terreau (pas tout à fait jusqu’en haut).
  3. Semez 4 à 6 graines par pots, en les espaçant d’au moins 1 cm. Recouvrez les ensuite d’une fine couche de terre (environ 5 mm), tassez légèrement et arrosez délicatement : il ne faut pas que l’eau déterre les graines.
  4. À cette étape, il est crucial de maintenir la terre légèrement humide en arrosant un peu chaque jour. Attention, le terreau ne doit surtout pas être trempé.
  5. Lorsque 2 feuilles sont apparues sur les plants, ne gardez que les plus beaux. Vous pouvez tenter de repiquer les autres jeunes pousses ou plantules ailleurs si vous le désirez. À cette étape, il ne faut arroser que lorsque la terre est sèche. Si vous souhaitez éviter le risque de « noyer » les racines de votre plant de basilic, vous pouvez aussi opter pour une vaporisation régulière des feuilles, qui resteront fraîches. Pensez à vider la soucoupe après chaque arrosage.

Et pour cultiver du basilic bio à la maison, sachez qu’on trouve du terreau et des graines bio !

Quand et comment récolter votre basilic ?

Vous pouvez commencer à profiter de votre basilic quand le plant atteint environ 15 centimètres. Récoltez les feuilles au fur et à mesure que vous en aurez besoin en cuisine. Pour bien faire, il faut les pincer délicatement.

Pour profiter de votre basilic plus longtemps, en fin de saison, vous pouvez récolter toutes ses feuilles, les rincer, et les congeler dans un sachet ou dans une boîte. Quelques feuilles de basilic seront bienvenues pour ensoleiller vos plats d’hiver !

Sur le même sujet